Les Praticiens du GROS (Groupe de réflexion sur l’obésité et le surpoids) s’engagent à respecter la charte de l’association dans leur pratique quotidienne. Ils conviennent que les personnes en souffrance avec leur poids ou leur comportement alimentaire sont confrontées à des difficultés complexes, qui requièrent des solutions elles aussi complexes. Ils savent que les régimes amaigrissants aboutissent à des pratiques interdictrices et moralisantes qui ont fait la preuve de leur inefficacité et de leur nocivité. Ces praticiens mettent en œuvre des prises en charge fondées sur des méthodes alternatives à ce type de prise en charge.

Charte du Groupe de réflexion sur l’obésité et le surpoids

1) Les membres de l’association sont convaincus que les problèmes rencontrés par les personnes en difficultés avec leur poids et leur comportement alimentaires sont complexes, d’ordre biologique, nutritionnel, physique, psychologiques, social et culturel.

2) Les membres de l’association sont convaincus que s’il est généralement préférable de ne pas être gros, tant d’un point de vue médical que psychologique et social, la perte de poids ne suffit pas à régler la totalité des difficultés auxquelles sont confrontés les personnes en difficulté avec leur poids.

3) Les membres de l’association s’engagent à respecter la demande de toute personne en difficulté avec son poids.

4) Les membres de l’association s’engagent à fournir des informations sur les connaissances scientifiques (médicales, psychologiques et sociales) actuelles afin que des décisions éclairées puissent être prises par ces personnes.

5) Les membres de l’association s’engagent à venir en aide aux personnes en difficultés avec leur poids ou leur comportement alimentaire dans une perspectives médicale ainsi qu’humaniste, à leur offrir une aide psychologique ou psychosociale.

6) Les membres de l’association s’engagent à ne pas favoriser les résultats à court terme au détriment des résultats à long terme de leurs patients.

7) Les membres de l’association sont convaincus de l’inefficacité à moyen et long terme des méthodes moralisatrices et interdictrices, c’est-à-dire des régimes ou des consignes visant à prohiber totalement ou en très grande partie certains aliments ou type d’aliments.

8) Les membres de l’association sont convaincus des effets nocifs des approches moralisatrices et interdictrcies. Ces méthodes engendrent ou aggravent dans nombre de cas l’instabilité pondérale, peuvent conduire à des troubles du comportement alimentaire ainsi qu’à des troubles psychopathologiques.

9) Les membres de l’association s’engagent à dénoncer et combattre les méthodes amaigrissantes nocives, notamment charlatanesques ou simplificatrice.

10) Les membres de l’association considèrent que seules des professionnels compétents sont aptes à apporter une aide aux personnes en difficulté avec leur poids ou leur comportement alimentaire. Une formation et des compétences spécifiques dans les domaines de la biologie, de la nutrition, des sciences humaines et des sciences sociales sont requises. Ils s’engagent à acquérir ou à perfectionner leurs compétences dans tous ces domaines.

gros.org/charte-du-gros

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.